17 févr. 2011

Zolag 1948-2011


Triste nouvelle pour les caricaturistes de Montréal, notre ami, le caricaturiste Zolag s'est éteint subitement, à la surprise de tous à l'âge de 63 ans. Il est décédé en début du mois de février. Zolag, c'était un clown-né. J'ai toujours dit que Zolag aurait du recevoir 2 cachets lorsqu'il faisait des 'gigues' caricatures, un premier cachet de caricaturiste et un second cachet d'animateur. Il était tordant et toutes les remarques qu'il pouvait lancer passaient comme du beurre dans la poêle. Je me souviendrai longtemps de la fois ou j'étais assis à ses côtés dans le lobby d'un hôtel, devant mon chevalet, tout comme lui d'ailleurs. Nous attendions les convives pour les caricaturer et v'la tu pas que 2 femmes dans la quarantaine, bien pomponnées et vêtues très élégamment arrivent près de nous pour se diriger vers la salle de réception. Zolag lâche à voix bien forte, comme à son habitude, 'Allo, vous êtes les danseuses!'. N'importe qui d'autre que Zolag aurait dit ça et se serait fait décapiter alors qu'avec lui tout passait et tout le monde se mettait à rire. On riait bcp avec Zolag car il était toujours en 'joke'.
Quand je lui téléphonais c'était toujours inspirant. J'avais souvent un cahier de notes à mes côtés lorsque je parlais à Zolag car il disait des phrases percutantes de vérité. Il avait un don pour dire sa vision pessimiste de la société comme j'en ai rarement vu et c'était si percutant que je notais ses phrases.
Zolag a été avec Sabrina Burgen et André Pijet à la toute première réunion des 1001Visages. Il parlait toujours de l'importance de la formation en dessin auprès des jeunes. '1001Visages, c'est pas juste pour rire' avait-il lâché autour de la table faisant rigoler tout le monde.
Zolag, c'était un passionné du dessin. Chaque fois que je le voyais il avait un truc, un livre, une revue d'humour à montrer. Il adorait le dessin et se plaignait toujours du fait que le travail de caricaturiste d'animation dans les 'partys' c'était d'la marde. '10 minutes pour faire une face, c'est pas assez'. 'Y'a du monde qui a pas des faces à caricatures'. 'C'est d'la bullshit'. 'Maudites agences'. Tout y passait avec Zolag mais tout revenait invariablement à une blague. Il notait tout dans ses merveilleux petits cahiers de jokes dans lesquels il écrivait constamment?
Zolag était un véritable artiste, aquarelliste, bédéiste, caricaturiste, bourré jusqu'aux oreilles de son talent d'humoriste.
Zolag était également polyglotte, maitrisant 5 langues. Ses 'jokes',son côté rieur et son sens de l'humour vont manquer à la faune des caricaturistes montréalais.

video

2 commentaires:

Marc Pageau a dit…

Ah ben ça pour une surprise...
Une triste surprise. Bravo Robert pour ton hommage à Zolag, il le méritait bien !

Mes condoléances à toi.

John Bleau a dit…

Oui, c'est triste. Je cherchais un caricaturiste pour illustrer une couverture de livre et me suis souvenu de lui dans les années '77 à '81, environ, sur la rue Saint-Amable. C'est une recherche Google (son nom s'y prête bien!) qui m'a révélée la triste nouvelle.

Zolag était excellent, dépassant les autres artistes - peintres et caricaturistes - par une bonne marge. Très gentil, aussi.